La dernière actu


Newsletter
du 04 mail 2021


J’aime Montchat une association apolitique qui défend votre quartier


Nous soutenir

Adhérez à l'association


NOUS RESTONS PLUS QUE JAMAIS MOBILISES - LE PROJET VERT J'AIME MONTCHAT,
solidaire, respecte l'environnement

EN SAVOIR PLUS

J’aime Montchat :
pour un développement responsable et durable du quartier de Montchat

 

Montchat, un quartier de Lyon qui risque de changer de visage
et de perdre son âme de village

Le quartier de Montchat, situé dans le 3° arrondissement de Lyon, se caractérise par son esprit village, son calme, ses petites rues bordées de maisons parfois en pisé et ses espaces verts.

Le quartier a pris son identité au XIX° siècle sous l'impulsion de la famille Richard Vitton, grande propriétaire foncière, qui le conçut comme un quartier résidentiel, constitué de parcelles de quelques centaines de mètres carrés sur lesquelles furent construites des maisons entourées d'un jardin arboré. Au fil des décennies, ce quartier a progressivement perdu une partie de son cachet et de sa singularité. En effet, en raison d'une pression immobilière grandissante et d'une volonté manifeste de la Métropole de densifier ce secteur de la ville, les charmantes maisons datant du début du XIX° siècle et les petits immeubles d'origine édifiés sur deux niveaux ont peu à peu laissé la place à des constructions récentes de quatre, cinq, voire sept étages. Le "bétonnage" du quartier a essentiellement touché le cours du Docteur Long sur lequel plusieurs magnifiques maisons des années ont été détruites, puis les rues avoisinantes, telles que les rues Ferdinand Buisson, Saint Isidore, Bonnand ou encore Richard Vitton, qui ont été en grande partie défigurées par l'édification de complexes immobiliers.

La densification amorcée a ainsi changé la physionomie de nombreux endroits du quartier, au grand dam des Montchatois. Par ailleurs, la circulation dans les rues de Montchat est devenue difficile à certaines heures de la journée et les infrastructures culturelles et sportives, de même que les cantines des écoles élémentaires sont saturées.

Aujourd'hui, une attention toute particulière est portée sur la place du Château, la rue Bonnand, le Cours du docteur Long, le Parc Chaussagne et le secteur «Trarieux-Chambovet».

Concernant ce dernier secteur, et avec la vente annoncée du tènement de 2,1 hectares sur lequel est implantée l’ancienne "Clinique Trarieux" au promoteur immobilier VINCI ( plus précisément ADIM, société du Groupe VINCI Construction France), une nouvelle étape majeure de densification de la partie haute de Montchat se profile.

Concernant ce dernier secteur, et avec la vente annoncée du tènement de 2,1 hectares sur lequel est implantée l’ancienne "Clinique Trarieux" au promoteur immobilier ADIM (société du Groupe VINCI Construction France), une nouvelle étape majeure de densification de la partie haute de Montchat se profile.

Construite en 1935 sur la butte située en haut de l'avenue Lacassagne, la Clinique est entourée de quelques superbes maisons de maître et d'une fermette remarquable du début 19ème siècle. Elle est par ailleurs à deux pas du parc Chambovet, dans le prolongement de la magnifique villa BERLIET (protégée au titre des monuments historiques) qui se situe dans le Parc Chaussagne. Son parc boisé participe à la biodiversité du quartier et abrite notamment, de nombreux écureuils roux, des hérissons et 33 espèces d’oiseaux, qui constituent des espèces protégées.

Il serait prévu, sur le tènement de la clinique :

- d'une part, une rénovation du bâtiment existant afin de créer environ 100 logements, ainsi que la construction d'une extension devant accueillir des logements "seniors ;

- d'autre part, de construire des immeubles situés en tout ou partie sur une butte atteignant jusqu’à 9 m à certains endroits. Ces nouveaux immeubles pourraient aller jusqu’à 13 mètres de hauteur (soient 5 étages). Certains seraient implantés en bordure de la rue des Peupliers et d’autres dans le parc de la Clinique.

Au total, le site pourrait accueillir environ 200 logements (soit environ 500 personnes) alors même qu'en dehors de la future ligne de Tramway T6 qui reliera Debourg aux hôpitaux Est (boulevard Pinel), aucune infrastructure nouvelle n'est prévue pour accompagner la brutale croissance de la population.

Par ailleurs, soucieux du respect de l'harmonie architecturale et des conditions d’une écologie urbaine bien maîtrisée, les habitants du quartier craignent :

- que les nouvelles constructions créent une discontinuité architecturale avec le sacrifice irréversible des espaces verts du quartier.

C'est donc un projet immobilier d'envergure exceptionnelle qui risque de conduire à une altération considérable du cadre de vie des montchatois.

L’association « J’aime Montchat » a été créée en octobre 2018 et se mobilise pour préserver l'équilibre et l'harmonie architecturale du quartier de Montchat, ainsi que sa dimension environnementale. Elle compte 520 adhérents au 1er décembre 2020.

L’association veut faire passer le message suivant : accompagnons le développement urbanistique de Montchat en préservant ensemble l’identité de ce beau quartier singulier de Lyon. Ne le laissons pas s’effacer progressivement au profit d’un «bétonnage» et d’une densification irraisonnée qui nuirait au cadre de vie des habitants actuels et futurs du quartier.

Un quartier de Lyon

 

Depuis quelques années, ce quartier est en passe de perdre progressivement son cachet d'origine et sa singularité. En effet, en raison d'une pression immobilière grandissante et d'une volonté manifeste de la Métropole de densifier ce secteur de la ville, les charmantes maisons datant du début du XIX° siècle et les petits immeubles d'origine édifiés sur deux niveaux ont peu à peu laissé la place à des constructions récentes de quatre, cinq, voire sept étages.


Montchat se couvre de panneaux

Aidez-nous à protéger Montchat, afficher votre soutien
Pour commander un panneau cliquez-ici

Point Presse


Le Progrès du 15 mars 2019

La dernière actualité du Journal Le Progrès du 15 Mars 2019

 

Le Progrès du 15 Février 2019

La dernière actualité du Journal Le Progrès du 15 Février 2019

L'Ex-clinique Trarieux, construite dans les années 30 sur la butte de Montchat va faire l'objet d'une reconversion. C'est un projet immobilier qui pourrait voir le jour sur ce site exceptionnel de 2,1 hectares...

 

 

Pour un développement responsable et durable du quartier de Montchat.

Contactez-nous !